Comment une agence immobilière estime une maison ?

Agence immobilière

Publié le : 04 décembre 20235 mins de lecture

Vous avez pour ambition de mettre prochainement en vente votre maison ou votre appartement ? Avant de donner vie à ce projet, prenez contact avec une agence immobilière ! Ces professionnels sauront en effet vous assister tout au long du processus de vente. Leur savoir-faire, leur parfaite connaissance du marché local et leur expérience seront également, comme le démontre le texte ci-dessous, de précieux atouts pour fixer le prix de la transaction.

Une indispensable visite des lieux

Dans le cadre d’un processus de vente, la première étape majeure reste de fixer le prix du bien. Celui-ci varie en fonction de nombreux paramètres, comme vous le découvrirez au fur et à mesure de ce texte. Rares sont les particuliers à pouvoir faire efficacement une telle analyse. Ces derniers pourront de plus être influencés par leurs souvenirs vécus dans le logement. Pour ne pas tomber dans ce piège et rester totalement objectif, mieux vaut déléguer cette tâche à un professionnel de l’immobilier.

Ce dernier devra nécessairement se rendre sur place pour débuter l’estimation. Il vous est possible de lui faciliter le travail en préparant en amont quelques documents. Vous devrez en effet lui transmettre dès que possible :

  • le titre de propriété
  • le dernier avis de taxe foncière
  • les différents certificats de conformité
  • les diagnostics immobiliers obligatoires
  • les factures des derniers travaux réalisés

Si vous résidez en copropriété, vous n’oublierez pas d’ajouter à cette liste :

  • les procès-verbaux des assemblées générales des trois dernières années
  • le règlement de copropriété
  • le carnet d’entretien de l’immeuble
  • les documents en lien avec la gestion financière

Vous souhaitez rencontrer au plus vite un professionnel de l’immobilier afin de lui présenter votre futur projet ? Rendez-vous alors sans plus attendre sur le site de référence lemagdelimmo.com ! Ce portail vous permettra de trouver l’agence immobilière la plus proche de chez vous. Pour maximiser vos chances de réussite, il saura également vous orienter vers les agents les plus qualifiés. Plutôt que de frapper à la porte de la première agence venue, utilisez les services de ce site !

Une grille de critères précise

La valeur foncière d’un bien immobilier est déterminée par de multiples critères. Ces derniers permettent alors de mettre en avant les points forts, mais aussi les faiblesses d’un logement. Grâce à cette analyse, l’expert sera en capacité de fixer un prix de vente ainsi que d’autres paramètres importants tels que le taux de décote et le taux de surcote.

Parmi les critères les plus évidents, on retrouve notamment la localisation géographique du bien. Il s’agit alors d’analyser le quartier et son dynamisme. L’agent se renseignera également au sujet de la présence, à proximité, de commerces, d’établissements scolaires ou encore de moyens de transport. Dans la mesure du possible, il s’intéressera également au voisinage.

Dans un second temps, il concentrera son action sur le logement lui-même. Il regardera tout d’abord avec attention l’état général du bien dans le but de prévoir d’éventuels travaux avant la mise sur le marché. Il jettera également un œil attentif au terrain afin d’en déceler les potentiels pièges, comme un mauvais écoulement des eaux de pluie par exemple.

Enfin, l’agent regardera précisément l’état intérieur du logement. Il déterminera les surfaces habitables de chaque pièce et notera les principaux défauts (mauvaise isolation, décoration à rafraîchir, etc.). L’ensemble des données récoltées sur le terrain seront ensuite saisies dans un logiciel informatique qui donnera en retour un premier prix de vente que l’agent pourra ensuite affiner en fonction des spécificités du marché local.

Quels sont les principaux risques d’une mauvaise estimation du bien ?

Bâcler ou prendre à légère l’estimation d’un bien immobilier demeure assurément une mauvaise idée. Un prix au-dessus des pratiques habituelles du marché local aura pour effet de faire fuir les potentiels intéressés. Ceci aura pour conséquence directe d’allonger fortement le temps nécessaire pour réaliser la transaction. Or, vous n’ignorez sans doute pas qu’un bien restant longuement sur le marché, devient de moins en moins attractif aux yeux des futurs acquéreurs.

N’allez cependant pas croire qu’il soit indispensable de casser les prix pour maximiser vos chances de vendre. Agir de la sorte peut même se révéler contre-productif. En effet, les acheteurs potentiels pourraient se méfier et ne pas donner suite. Vous prenez également le risque de vous attirer les foudres de l’administration fiscale. Celle-ci pourrait ainsi vous réclamer le paiement immédiat des droits d’enregistrement calculés, non pas sur le prix de vente, mais sur la valeur réelle du bien vendu.

Plan du site